TABLEAU | OBJETS D'ART | MOBILIER

Louis-Félix de La Rue (1730-1777) Scène mythologique, plume et encre noire sur papier

Louis-Félix de La Rue (1730-1777) Scène mythologique, plume et encre noire sur papier

1 460

Dimensions H. 20.6 cm × l. 26.3 cm
Epoque

Technique

Louis-Félix de La Rue (1730-1777) 
Scène mythologique
Plume et encre noire sur papier 
Porte une ancienne inscription avec le nom de l’artiste sur le bord inférieur gauche du montage
20,7 x 26,3 cm

Paris (75010), France - 75010
0676497593
  Contacter l’antiquaire

Description

C’est toujours le charme et l’intérêt de l’art très original de Louis Félix de la Rue que d’avoir réalisé des dessins inspirés de l’histoire et de la mythologie antiques, dont les sujets sont souvent obscurs et mystérieux.
Ici, il associe une figure féminine – peut-être une allégorie – à des éléments sculptés, le barbu et surtout le jeune homme coiffé d’un chapeau, qui semblent avoir tous les attributs de la vie.
Il est intéressant de noter que cette figure de jeune homme évoque très clairement une allégorie de l’Afrique, et que sa coiffe est typique des représentations de ce continent au XVIIIe siècle. C’est sans doute un indice pour identifier le sujet.
Mais une fois encore, outre le style parfaitement reconnaissable de La Rue, c’est le caractère énigmatique, non dénué d’humour dans l’agitation des putti, qui fait le charme de ce dessin.


Louis-Félix de La Rue est né le 19 octobre 1730 à Paris, où il est mort le 24 juin 1777. Dessinateur et sculpteur, il est le frère aîné de Philibert-Benoît de la Rue.

De La Rue a été formé dans l’atelier du célèbre sculpteur Lambert-Sigisbert Adam (1700-1759), où il a peut-être rencontré le jeune Clodion qui, bien que de quelques années le cadet de Delarue, travaillait également sous la direction d’Adam. Il remporte le prix de Rome en 1750 avec un bas-relief intitulé « Abraham rendant grâces à Dieu de la délivrance de son fils » et devient pensionnaire de l’École royale des élèves protégés entre 1752 et 1754. À ce titre, Delarue présente au roi, lors d’une exposition à Versailles en 1754, un groupe intitulé Bacchante qui enivre des enfants et quatre bas-reliefs des Saisons figurées par des enfants. Avant de partir pour Rome en novembre 1754, il travaille sous la direction de Jean-Jacques Bachelier à la Manufacture de Vincennes, où il réalise plusieurs groupes d’enfants qui s’ébattent, dont deux modèles de presse-papiers, appelés « plaques à papiers La Rue ». De retour à l’Académie de France à Rome, dont Natoire est alors le directeur, il est admis à l’Académie de Saint-Luc le 13 septembre 1760. Par la suite, De La Rue est nommé professeur, puis en 1762. Après 1764, Delarue disparaît des registres officiels et, tragiquement, on pense qu’il a été frappé par la fragilité physique et la maladie mentale.

简体中文EnglishFrançaisItalianoРусскийEspañol