TABLEAU | SCULPTURE | TAPISSERIE | CADRE ANCIEN

Attribué à Francesco Casanova (1727-1803), Un Mamelouk combattant sur son cheval, aquarelle

Attribué à Francesco Casanova (1727-1803), Un Mamelouk combattant sur son cheval, aquarelle

1 265

Dimensions H. 35 cm × l. 26 cm
Epoque

Technique

Attribué à Francesco Casanova (1727-1803), Un Mamelouk combattant sur son cheval, aquarelle 

Paris (75010), France - 75010
0676497593
  Contacter le vendeur

Description

Attribué à Francesco Casanova (1727-1803)
Un Mamelouk combattant sur son cheval,
aquarelle et encre sur papier
35 x 26 cm
En assez bon état : jauni par le temps comme visible sur les photographies.
Cadre anccien avec quelques dommages (voir photos svp), le passe-partout et le dos ont été récemment changés. 54 x 44 cm

La première indication d’attribution a été donnée par le nom indiqué sur le cadre d’époque avec ce qui pourrait ressembler à une erreur sur la date du décès de l’artiste, si la date exacte de Francesco Casanova n’était pas connue avec certitude. On estime qu’il est mort au début du 19ème siècle, peut-être en 1803, 1805 ou jusqu’en 1807.
e style et l’exécution sont très proches des compositions connues de l’artiste, la façon dont il dessine le cheval par exemple.

Francesco Giuseppe Casanova était un peintre italien spécialisé dans les scènes de bataille. Son frère aîné était Giacomo Casanova, le célèbre aventurier, et son frère cadet était Giovanni Casanova, un peintre bien connu également. Il est né à Londres, et est revenu à Venise quand il était encore jeune, sur les conseils de son frère Giovanni, il est allé à Paris et est devenu un apprenti de Charles Parrocel. À la suite des critiques favorables de Denis Diderot, il commence à recevoir des commandes de l’aristocratie. Sa renommée se répandit bientôt vers l’Est et il reçut des commandes de Catherine la Grande pour l’Ermitage, à partir de 1768. Deux ans plus tard, il réalisa ses quatre célèbres « tableaux désastres », qui furent achetés par Jean-Benjamin de la Borde au nom du roi Louis XV. Malgré son succès et ses nombreux clients aristocratiques, il a dilapidé son argent, était perpétuellement endetté et est mort dans la pauvreté dans sa maison près de Mödling. L’année est généralement donnée comme 1803, bien que certaines sources aient 1805 ou 1807.

简体中文EnglishFrançaisItalianoРусскийEspañol