TABLEAU | OBJETS D'ART | MOBILIER

René Buignet (1888-1915) La Fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, deux aquarelles signées

René Buignet (1888-1915) La Fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, deux aquarelles signées

775

Dimensions H. 28.5 cm × l. 21 cm
Epoque

Technique

René Buignet (1888-1915) 
La Fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, Paris
Chaque œuvre est signée en bas à droite
aquarelle sur papier
taille de chaque : 28.5 x 21 cm
Dans le même montage et encadrement : 42 x 60 cm

Paris (75010), France - 75010
0676497593
  Contacter l’antiquaire

Description

René Buignet (1888-1915) 
La Fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, Paris
Chaque œuvre est signée en bas à droite
aquarelle sur papier
taille de chaque : 28.5 x 21 cm
Dans le même montage et encadrement : 42 x 60 cm

La Fontaine Médicis dans le Jardin du Luxembourg est connue comme l’un des endroits les plus romantiques de Paris. Elle est ainsi nommée parce qu’elle était à l’origine la grotte du Luxembourg, commandée en 1630 à l’ingénieur florentin Thomas Francine par Marie de Médicis, alors veuve d’Henri IV. La reine de France et de Navarre souhaitait retrouver l’atmosphère des nymphéas et des fontaines des jardins de Boboli à Florence. Elle a trouvé son aspect actuel après avoir été remanié au XIXe siècle.

René Buignet a choisi de représenter de manière originale deux aspects de la Fontaine Médicis, tout d’abord l’arrière de l’édifice, la partie la plus secrète et l’alignement rectiligne des vasques du bassin.

Les effets de lumière et de couleur ne sont bien sûr pas les mêmes, mais leur combinaison recrée la magie du lieu.
René Buignet est né au Havre le 1er octobre 1888. Élève de l’École des beaux-arts de Paris, il est également connu comme élève de Jules Despras à l’École nationale des arts décoratifs. Malheureusement, il est incorporé comme caporal dans l’armée française en mai 1914 et meurt de la fièvre typhoïde à l’hôpital militaire de Bar-le-Duc le 7 janvier 1915. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de l’École des Beaux-Arts de Paris.
Ce destin tragique et cette mort prématurée expliquent que peu d’œuvres et de traces du jeune artiste aient été conservées, alors que son talent est clairement visible dans ces deux aquarelles.

简体中文EnglishFrançaisItalianoРусскийEspañol