TABLEAU | OBJETS D'ART | MOBILIER

Prince Henri d’Orléans Comte de Paris, Buste signé Philippe Besnard, 1929

Prince Henri d’Orléans Comte de Paris, Buste signé Philippe Besnard, 1929

5 800

Dimensions H. 61.8 cm × L. 36 cm × l. 16 cm

Magnifique buste Art Déco d’une personnalité marquante de la famille royale de France

78 avenue de Suffren, Paris, France - 75015
0695560298
  Contacter l’antiquaire

Description


PHILIPPE BESNARD (1885-1971)

“Son Altesse Royale le Prince HENRI d’ORLEANS, COMTE DE PARIS (1908-1999)”

Très rare et important buste en bronze patiné signé et daté “Ph.Besnard 1929”

Socle en marbre jaune de Sienne.

EPOQUE ART DECO.

Ce buste a été réalisé au moment où le prince Henri d’Orléans reçoit le titre de comte de Paris de son père, le prince Jean d’Orléans duc de Guise (1874-1940).

Dimensions :
Hauteur 61,8 cm.
Longueur 36 cm.
Largeur 16 cm.
Socle en marbre seul : 13 cm de côté x hauteur 5,8 cm.


Philippe Besnard, né en 1885 à Paris et mort en 1971 est un sculpteur et critique d’art français.
Fils du peintre Albert Besnard, Philippe Besnard a eu une enfance peu heureuse, ses parents s’étant obstinés à le placer dans des écoles d’agriculture. Sur son insistance, il commença à recevoir ses premières leçons de sculpture de sa mère Charlotte Dubray, fille du sculpteur Vital Dubray. Plus tard, à Rome, il prit des cours avec le sculpteur Henri Bouchard. Puis, comme sa mère, il reçut des conseils d’Auguste Rodin.
Il épousa en 1921 la sculptrice Germaine Desgranges (1892-1974), fille du peintre franc-comtois Félix Desgranges et élève d’Antoine Bourdelle.
Il exposa à Paris aux Salons de la Société Nationale des Beaux-Arts dont il était également sociétaire, au Salon des Tuileries dont il était membre du comité.
Il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur.

Philippe Besnard a eu une production diversifiée :
Monuments publics (monuments commémoratifs, monuments aux morts, fontaines, projets de monuments), bas-reliefs, bustes et masques, personnages en pied, personnages allégoriques ou mythologiques, groupes, sculptures religieuses, médailles et médaillons, céramiques.
Monuments aux morts :
Annecy, avenue du Pâquier, Première Guerre mondiale, aujourd’hui transféré place du Souvenir en tant que Monument aux Combattants.
Fresnes-en-Woëvre, 14-18.
Moûtiers-Salins, 14-18.
Meknès, Monument aux morts de la Légion étrangère tombés pendant la Guerre du Rif, (transféré à Aubagne).
Albertville, Monuments aux Résistants d’Albertville et Beaufort, Seconde Guerre mondiale.
Buste du sculpteur Antoine Coysevox à Lyon.
Buste de René-Jean.
Buste de René Boylesve à l’Institut de France.
Buste de Pierre Loti à Papeete.
Buste d’Aman-Jean.
Deux Bustes d’Albert Besnard, dont l’un est conservé au musée d’Orsay à Paris.
Buste de Jacques Copeau, à la Comédie-Française.
Buste de la pianiste Marie Jaëll.
Buste d’Auguste Dorchain.
Buste de René Ghil (poète 1862-1925).
Buste de monseigneur Ghika.
Buste de Guillaume Lerolle, fils d’Henri Lerolle.
Buste de Monseigneur Louis Duchesne (1843-1922) de l’Académie Française.
Buste de Robert de Flers.
Buste d’Edwin Fischer, pianiste helvétique.
Buste de Maxime Weygand, à l’Académie française.
Buste d’Henri d’Orléans, comte de Paris.
Statue de Saint François de Sales (1943) dans la cathédrale de Chambéry.
Statue du maréchal Joseph Poniatowski, rue de Rivoli sur la façade du Palais du Louvre à Paris.
Phoebus éclairant le monde (Musée d’art moderne de la Ville de Paris), bronze aujourd’hui en dépôt à Amboise.


简体中文EnglishFrançaisItalianoРусскийEspañol