TABLEAU | SCULPTURE | TAPISSERIE | CADRE ANCIEN

Henri-Charles Maniglier (1826-1901) Vue de Rome, 1860, huile sur toile

Henri-Charles Maniglier (1826-1901) Vue de Rome, 1860, huile sur toile

1 280

Dimensions H. 35.5 cm × l. 25.5 cm
Epoque

Technique

Henri-Charles Maniglier (1826-1901) Vue de Rome, 1860,  huile sur toile

Paris (75010), France - 75010
0676497593
  Contacter le vendeur

Description

Henri-Charles Maniglier (1826-1901)
Une vue à Rome, 1860,
huile sur toile signée datée et située « C Maniglier Rome 1860 » en bas à gauche (en partie masquée par l’encadrement)
36 x 25.5 cm
Encadré:  43.5 x 33.5 cm
En assez bon état, un petit manque de peinture en haut à gauche et deux petits en bas à droite (voir photos svp)

Cette vue de Rome est le seul tableau connu d’Henri Charles Maniglier qui était célèbre en tant que sculpteur. Il vécut et étudia à Rome à la Villa Médicis de 1856 à 1861. On ne peut que se réjouir d’imaginer le moment où, à Rome, en 1860, le sculpteur académique décide de s’essayer à la peinture, peut-être juste cette fois, aux côtés d’artistes comme Jean-Jacques Henner ou Charles Sellier, qui furent ses condisciples à ce moment  à la Villa Médicis. Ces deux artistes ont expérimenté la réduction du paysage à ses lignes et couleurs essentielles, et Maniglier suit la même esthétique dans cette peinture, notamment au centre de la composition. Il est  intéressant de savoir qu’à la même époque, Jean-Jacques Henner (1829-1905) qui résidait donc également à la Villa Médicis a peint le même paysage, de plus près, dans un tableau  »Paysage d’Italie . Pins parasol » aujourd’hui conservé au Musée des Beaux Arts – Petit Palais à Paris.

Henri-Charles Maniglier est un sculpteur français. Il est né à Paris le 11 octobre 1826. Il entre aux Beaux-Arts de Paris en 1843, où il est l’élève de Jules Ramey et d’Auguste Dumont Il obtient le troisième prix à Rome en 1848 pour Philoclete partant pour le siège de Troie, le deuxième prix en 1851 pour Les Grecs et le Les chevaux de Troie se disputent le corps de Patrocle et le premier prix en 1856 pour Romulus, victorieux d’Acron portant les premiers opimes du butin au temple de Jupiter. Il fut à son tour professeur de sculpture sur pierre et marbre aux Beaux-Arts de Paris de 1883 à 1901. Il résida à la Villa Médicis à Rome de 1857 à 1861. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1878. Un daguerréotype anonyme des années 1850 représentant Henri-Charles Maniglier est conservé à New York au Metropolitan Museum of Art. Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées en France et au musée du Louvre. Une de ses sculptures La Science et l’Art, orne une façade latérale de l’Opéra de Paris.

简体中文EnglishFrançaisItalianoРусскийEspañol